Menu principal

Tout savoir sur les opérations d'arbitrage

Découvrons ensemble le principe d'arbitrage sur le Forex, procédé consistant à tirer parti d'un écart des cours sur deux places de marché, les conditions pour qu'une opération d'arbitrage puisse avoir lieu et quelques exemples concrets afin d'illustrer le principe d'arbitrage.

Bienvenue dans cet article consacré aux opérations d'arbitrage. Dans les domaines de la finance et de l'économie, le principe de l'arbitrage sur le Forex consiste à combiner des opérations financières en vue de réaliser un bénéfice, par le biais d'un écart possible des cours sur différents marchés.

La personne qui fait usage de cette technique est appelé un arbitragiste. Il peut s'agir soit d'une société de courtage ou d'une banque. Le principe d'arbitrage concerne généralement des instruments financiers tels que les actions, les obligations, les devises, les produits dérivés et les matières premières.

Si les cours du marché ne permettent pas de faire des bénéfices en tirant parti d'une différence de cours, le marché est dit sans arbitrage. C'est le procédé utilisé par un pays qui souhaite créer un équilibre économique.

Au moins une des trois conditions suivantes doit être rencontrée afin qu'une opération d'arbitrage puisse avoir lieu:

1. Un même actif ne peut avoir la même valeur sur différents marchés.

2. Deux actifs présentant un même flux de trésorerie ne peuvent avoir la même valeur sur le marché.

3. Si le cours futur d'un actif est connu à l'avance, il ne peut être utilisé pour une transaction faite aujourd'hui. L'actif peut également être tradé au rabais à un taux sans intérêt.

Une opération d'arbitrage ne consiste pas uniquement à acheter un produit sur une place et à le vendre sur une autre plus tard. Elle doit avoir lieu de manière simultanée, afin de gérer les risques et éviter que le prix sur une place ait changé avant que la transaction ait pris fin. De manière générale, ceci n'est possible que pour les transactions effectuées de manière électronique.

Si l'on prend l'exemple le plus simple d'une opération d'arbitrage, un produit X vendu a un prix Y sur un marché quelconque devrait être vendu au même prix sur un autre marché. Si un investisseur découvre que le prix a l'achat du maïs, par exemple, est moindre dans une région agricole que dans une ville, il sera tenté de s'approvisionner à moindre frais dans les régions agricoles et de revendre ensuite le maïs ailleurs à un prix plus élevé. Mais, ce type d'opérations d'arbitrage ne prend pas en compte les coûts liés au transport de la marchandise, le stockage de celle-ci, et les risques éventuels. Une "véritable" opération d'arbitrage sous-entend que celle-ci n'induit aucun risque.

Prenons un exemple concret d'arbitrage sur le Forex, afin de bien comprendre le procédé: imaginons que les taux de change à Tokyo (après frais de change) équivalent à 1000 ¥= 12 US Dollars= 6£, alors qu'à Brighton, 5£ = 10 US Dollars = 1000¥. Si l'on convertit 1000¥ en 12 US Dollars à Tokyo, puis ensuite ces même 12 US Dollars à Brighton en 1200¥, nous avons gagné 200¥. Dans la réalité, ce type d'opération d'arbitrage est tellement simple qu'il arrive rarement.

Nous espérons que cet article consacré aux opérations d'arbitrage, et plus particulièrement au principe d'arbitrage sur le Forex, vous a intéressé et que vous vous sentez désormais prêt à tirer parti de ce procédé pour vos propres transactions. N'hésitez pas à consulter d'autres articles sur notre site Internet, afin de perfectionner encore vos connaissances sur le sujet.

Offres du moment

Derniers articles